RSS
RSS



 

L'Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: ⚜ Codex Desolanis ⚜ :: ☩ La Bibliothèque Interdite :: ☞ Annexes générales
MessageSujet: L'Histoire L'Histoire EmptyMer 1 Aoû - 13:41
Ambition et désespoir

L'Histoire de la Francie se perd dans la nuit des temps, une époque révolue, perdue.
Quelques vestiges de cette ère doivent encore subsister dans les tréfonds de la bibliothèque royale de Lutécia, mais qui s'en soucie encore ? Qui regarde encore en arrière quand ce qui se passe devant soi est si tragique ? Peut-être que certains le font encore pour garder espoir et courage, mais ils sont bien peu.


Triste constat

Nous sommes en 1680, voilà plus de mille ans que la dynastie des Valois dirige le Royaume de Francie et en occupe le trône. La culture, l'Histoire de ce pays qui fut autrefois considéré comme la "fille aînée de l'Eglise" est sur le point de disparaître, comme tous les autres contrées d'Europa. Une puissance que tous ont craint, que peu ont réussi à conquérir si ce n'est les Britanniens de l'autre côté du détroit. Il n'en reste plus rien ou presque. Mille ans de puissance réduite à néant en à peine une décennie, le triste constat qui s'impose au roi Charles XI De Valois, retranché dans la salle du trône de son palais de Lutécia.
Un monde à l'apogée de sa gloire

Charles XI est monté sur le trône il y a déjà trente ans. Un règne non sans difficulté car succéder à François II Le Conquérant ne fut pas une mince affaire. Au nord, les Britanniens. A l'est, l'Empire Saint Germanien. Au sud, le Très Saint Royaume Ibérien. Tant de menaces que François II a su écarter par des batailles magistrales comme celle de Duinkerk en 1615 contre ce dernier ennemi. Un règne glorieux qui a étendu la gloire de la Francie mais ses frontières aussi et qu'il advenait à Charles XI de préserver.

C'est sous le début de son règne que les Europiens ont fait de grandes découvertes, allant au delà de la Grande Mer Atlantique pour découvrir les Indes Occidentales. De l'autre côté, vers l'Orient, on faisait du commerce avec l'Empire Han, le Califat Ottoman, les Indes Orientales. Le Nihon restait quant à lui encore secret et fermé sur lui-même. Puis il y avait Carthage, vaste continent du sud encore à explorer, inconnu, mystérieux. Les Europiens n'osaient encore s'aventurer dans ses terres et restaient sur les côtes, à piller et faire du commerce peu recommandable avec les "sauvages".

Le monde était vaste, la Francie en faisait partie, elle le dominait presque par sa puissance tant sur terre que sur les mers. Jusqu'à ce que le Grand Fléau ne s'abattent sur elle et le reste de cette Terre, en l'an de désolation 1670.

La quête interdite

La magie et la science ont toujours fait bon ménage à la différence de la foi. Qui peut faire bon ménage avec un cadre si étriqué que la religion lorsque l'on cherche à comprendre la création et les voies mystiques ?

De tous temps, jusqu'à cet ère de peine, il a existé des organisations, des Loges regroupant les mages mais aussi les alchimistes, les savants. Leur but était de faire progresser la connaissance, la voie de l'Humanité sur le chemin de la compréhension et de l'évolution. Un but noble si l'en est mais pour certain, devenu une obsession.

Les Loges développaient petit à petit une rivalité, à qui serait la première à posséder la Vérité Universelle. Une course à la puissance, la connaissance, au pouvoir qui a conduit l'une d'elle, la Confrérie Véritable, à oser l'impensable : appeler des créatures d'un autre monde. C'est ainsi que les Éthérés prirent pied dans cette réalité pour la première fois, en 1662.

Créatures intangibles, esprits puissants, érudits, les Éthérés prenaient place dans des corps humains pour interagir avant d'être rappelé dans leur monde. Des expériences courtes, frustrantes pour les membres de la Confrérie Véritable puis des autres Loges au courant de ces rituels. De plus en plus d’Éthérés furent invoqués, ce fut la dernière erreur des Loges.

Derrière le voile

Ce que les sorciers ne savaient pas, c'est que de l'autre côté de la réalité, une guerre faisait rage depuis des millénaires. Une guerre qui opposait les créatures de l’Éther et celle de la Chtonie. Une guerre si longue que les deux mondes étaient devenus exsangues, sans puissance, inepte. Alors quand les Éthérés découvrirent la Terre, sentirent sa force, un nouvel espoir naquit, l'espoir d'une victoire définitive sur leur ennemi.

Au gré des invocations des Loges, les créatures de l’Éther envahissaient la Terre, discrètement, possédant des hommes, des femmes pour préparer la venue de leur armée. Mais les Chtoniens l'apprirent bien vite et ils usèrent du même stratagème, de la même soif de connaissance et de puissance, plus sombre celle ci, pour corrompre leurs invocateurs puis leurs serviteurs afin de prendre pied dans cette réalité.

D'une monde à l'autre, la guerre millénaire entre l’Éther et la Chtonie se répandit, reprit de plus bel au détriment des Hommes. Leur soif de pouvoir avait scellé le destin de tout un monde. D'imposants obélisques de puissance éthérée furent bâtis, des puits de sang Chtoniens corrompirent le monde pour appeler ensemble leurs armées.
Ainsi débuta le Grand Fléau de 1670.

Aujourd'hui : Mort et Desespoir

L'Apocalypse, la fin du monde. C'est en ces termes que l'Eglise décrivit la chute des Hommes.
Ne l'avait-elle pas prédit ?

L'Europa sombra si vite, ses armées terrassées sans difficulté, sa population détruite ou asservie par ses nouveaux conquérants. Une décennie suffit pour réduire à néant tout un monde et aucun royaume, empire ou terres ne furent épargnés. La Francie fut celle qui sut encore garder un semblant d'unité, de vaillance comparée à ses paires. De nos jours, Charles XI règne encore sur six villes, six Bastions répartis aux quatre coins de la France. Des Bastions qui dispensent encore un peu d'ordre, de justice et de présence humaines dans cette terre nommée Désolation par ceux qui l'arpentent.

L'Eglise ne compte pas abandonner la bataille à son tour. Elle s'est muée en une entité guerrière, gardienne de la Foi et de l'Humanité. Elle promet aux plus désespérés, le salut des âmes, le rachat des pêchés des Hommes qu'elle juge responsable de sa propre chute. Ses Havres, des forts solidement gardés et bénis sont dispersés partout dans le Royaume. La loi du Roi ne s'y applique pas, tout aussi fautif aux yeux du Pape Clément XV. Il n'y a que la loi du Créateur qui compte, ses Templiers y veillent avec zèle et dévotion.

Tout le reste n'est que ruines, cendres, terres maudites arpentées par les créatures de l'Ether et les Chtoniens. La vie végétale et animale est corrompue, tout comme l'eau, l'air et le sol. Rares sont les endroits qui ont pu échapper à ce désastre mais il y en a : les Oasis. De toutes petites communautés indépendantes où le seul mot d'ordre est la survie. Des refuges pour voyageurs, explorateurs, missionnaires et marginaux. Des oasis qui se cachent du Monolithe, de la Ziggourat ou même du Pape et du Roi.

Voilà l'histoire, votre histoire et le reste ne dépend que de vous.
Le Grand Oeil
☩ A Désolation depuis : 24/07/2018
☩ Missives : 62
☩ Réputation : 0
☩ Lys d'or : 5483
☩ Métier : Puissance Omnisciente

Big Brother watchin' you
Big Brother watchin' you
Voir le profil de l'utilisateur
☩ Dans Désolation depuis: 24/07/2018
☩ Missives : 62
Page 1 sur 1